« Nourrir sa vie ... »

Accueil > La Vie Heureuse > Lecture : « Philosophie du vivre » de F. Jullien

Lecture : « Philosophie du vivre » de F. Jullien

samedi 4 janvier 2014

Penser “du dehors”

Penser la vie du dehors de notre culture, sans amnésie évidemment. François Jullien nous invite à le suivre, un temps, dans cette expatriation hors les paradigmes...

Présentation du monsieur sur le site de la « maison de la poésie de Rennes ». (ici)


“L’œuvre de François Jullien se construit entre pensée chinoise et philosophie européenne. Dialogue des représentations qui, ouvrant « la » culture européenne à un autre regard, la révèle autrement à elle-même. Son travail vise à dépayser la pensée, en explorant ailleurs d’autres intelligibilités que celles développées par « la » pensée européenne. Philosophe et sinologue, il est professeur à l’Université Paris 7 Denis Diderot, directeur de l’institut de la pensée contemporaine et du Centre Marcel-Granet. Il dirige la collection « Orientales » aux Presses Universitaires de France et « l’Agenda de la pensée contemporaine » aux éditions Flammarion.”

Quatrième de couverture :

« Vivre nous tend entre l’un et l’autre : il dit à la fois l’élémentaire de notre condition – être en vie – et l’absolu de notre aspiration : "Vivre enfin !" Car que pourrions-nous désirer d’autre que vivre ? Vivre est en quoi nous nous trouvons toujours déjà engagés en même temps que nous ne parvenons jamais – pleinement – à y accéder. Aussi la tentation de la philosophie, depuis les Grecs, a-t-elle été de le dédoubler : d’opposer au vivre répétitif, cantonné au biologique, ce qu’on appellera, le projetant dans l’Être, la "vraie vie". Refusant ce report et circulant entre pensée extrême-orientale et philosophie, j’envisagerai ici quels concepts peuvent faire entrer dans une philosophie du vivre : le moment, l’essor opposé à l’étalement, l’entre et l’ambiguïté ; ou ce que j’appellerai enfin, prenant l’expression en Chine, la "transparence du matin". Je me demanderai, plus généralement, comment chaque concept, pour se saisir du vivre, doit s’ouvrir à son opposé. Car comment s’élever à l’ici et maintenant sans se laisser absorber dans cet immédiat, ni non plus le délaisser ? Ce qui impliquera de développer une stratégie du vivre en lieu et place de la morale. Le risque est sinon d’abandonner ce vivre aux truismes de la sagesse ; ou bien au grand marché du développement personnel comme au bazar de l’exotisme. Car cet entre-deux, entre santé et spiritualité, la philosophie ne l’a-t-elle pas – hélas ! – imprudemment laissé en friche ? »
François Jullien, "Philosophie du vivre"
Éditeur : Editions Gallimard
Date Parution : 10/03/2011
Collection : Bibliothèque des Idées


Voir en ligne : François Jullien, "Philosophie du vivre"

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.